Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 59

II. — LA SEMENCE

Saint Marc IV, 26-29

Jésus disait encore:

«Il se produit, pour le Royaume des cieux, ce qui arrive quand un homme jette en terre la semence. Qu’il dorme ou qu’il veille, de jour et de nuit, la semence germe et croît à son insu. Car, d’elle-même, la terre produit d’abord de l’herbe, puis un épi, et enfin l’épi s’emplit de froment. Et quand elle a donné son fruit, on y met la faux, parce que c’est le temps de la moisson.»1

III. — LE BON GRAIN ET L’IVRAIE

Saint Matthieu XIII, 24-30; 36-43

Jésus proposa au peuple une autre parabole:

«Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé du bon grain dans son champ. Pendant que ses serviteurs dormaient,2 son ennemi vint, sema de l’ivraie au milieu du froment, et s’en alla. Quand l’herbe eut poussé et fut montée en épis, on aperçut l’ivraie. Alors les serviteurs s’approchant du père de famille:

— Maître, lui dirent-ils, n’est-ce pas un bon grain que vous avez semé dans votre champ? D’où vient donc l’ivraie?

— C’est l’ennemi qui a fait cela, répondit-il.

— Voulez-vous que nous allions l’arracher?

— Non, reprit le maître, de peur qu’avec l’ivraie vous n’arrachiez aussi le froment.3 Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson. Et alors, je dirai aux moissonneurs: Ramassez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler. Vous recueillerez ensuite le froment et le mettrez dans mon grenier.»

«Expliquez-nous la parabole de l’ivraie dans le champ», Lui demandèrent plus tard Ses Disciples.

«Celui qui sème le bon grain, dit Jésus, c’est le Fils de l’Homme. Le champ, c’est le monde. Le bon grain, ce sont les enfants du Royaume. L’ivraie, les fils d’iniquité. L’ennemi qui l’a semée, c’est le démon. La moisson, la fin du monde; et les moissonneurs, les Anges.

«Comme on cueille l’ivraie et qu’elle devient la proie du feu, ainsi en sera-t-il à la fin des temps. Le Fils de l’Homme enverra Ses Anges; ils enlèveront de Son Royaume les hommes de scandale, les ouvriers d’iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise du feu. Là seront des pleurs et des grincements de dents.

«Alors les Justes resplendiront dans le Royaume de leur Père comme le soleil.

«Que celui-là entende, qui a des oreilles pour entendre!»

1 . À nous de semer et de semer sans cesse; à Dieu de féconder la semence et de la faire croître au temps propice. Confiance en Dieu et patience! Semons toujours, sans jamais nous lasser. L’épi grandira et la moisson viendra à l’heure de la Miséricorde. Les fruits précoces ne mûrissent pas, et la tige, trop tôt féconde, s’épuise et se dessèche.

2 . Ceux qui ont charge d’âmes n’ont jamais le droit de s’endormir dans une trompeuse sécurité. Ils sont responsables de tout le mal commis par suite de leur manque de vigilance.

3 . Pour la répression de certains scandales, il faut user d’une prudence extrême. Un zèle indiscret fait souvent plus de mal que de bien.