Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Lecture 99

XII. — LA VRAIE LIBERTÉ

Saint Jean VIII, 31-41

À ces Juifs qui crurent en Lui, Jésus fit entendre ces paroles:

«Vous serez vraiment Mes Disciples, si vous demeurez dans Ma Doctrine; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

— Nous sommes de la race d’Abraham, répliquèrent les Juifs, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne.50 Comment nous dites-Vous: “Vous serez libres”?

— En vérité, en vérité, Je vous le déclare, dit Jésus: celui qui fait le péché est esclave du péché. Or l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; mais le Fils y est à jamais. Si donc le Fils vous délivre, vous serez vraiment libres.51 Je sais que vous êtes de la race d’Abraham; mais vous cherchez à Me faire mourir, parce que Ma parole n’a pas de prise sur vous. Moi, ce que J’ai vu en Mon Père, Je le dis; et vous, ce que vous avez vu en votre père, vous le faites.

— Notre père à nous, c’est Abraham! s’écrièrent-ils.

— Si vous êtes les fils d’Abraham, reprit Jésus, faites donc les oeuvres d’Abraham. Mais, en ce moment même, vous cherchez à Me mettre à mort, Moi, un Homme qui vous ai fait connaître la vérité que J’ai entendue de Dieu. Ce n’est point là ce que faisait Abraham. Pour vous, vous faites les oeuvres de votre père.

— Nous ne sommes point des enfants de fornication, répliquèrent-ils; nous n’avons qu’un seul Père: Dieu!»

XIII. — SATAN HOMICIDE ET MENTEUR

Saint Jean VIII, 42-51

«Si Dieu était votre Père, dit Jésus, certainement vous M’aimeriez, Moi! Car c’est de Dieu que Je suis sorti et que Je viens. Non, encore une fois, Je ne suis pas venu de Moi-même, c’est Lui qui M’a envoyé. Pourquoi donc ne Me reconnaissez-vous pas à Mon langage? C’est parce que vous ne pouvez pas même entendre Ma parole.

«Votre père, à vous, c’est le démon! et ce sont les instincts de votre père que vous voulez assouvir. Dès l’origine, celui-là fut homicide, et il ne s’est pas tenu dans la vérité; c’est pourquoi la vérité n’est plus en lui. Quand il dit le mensonge, il parle de son propre fond; car il est le Menteur, et le père du mensonge.

«Et Moi, lorsque Je vous dis la vérité, vous ne Me croyez point! Qui de vous pourtant Me convaincra de péché?52 Pourquoi donc ne Me croyez-vous pas, lorsque Je vous dis la vérité? Ah! celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; et si vous ne les écoutez point, c’est parce que vous n’êtes pas de Dieu!»

Les Juifs s’écrièrent:

«N’avons-nous pas raison de dire que Tu n’es qu’un Samaritain, et un possédé du démon?53

— Je ne suis point un possédé du démon, répondit Jésus. Mais J’honore Mon Père, et vous, vous M’outragez. Du reste, pour Moi, Je ne cherche pas Ma gloire, il en est un autre qui la cherchera et qui fera justice.

«En vérité, en vérité, Je vous l’affirme: Quiconque gardera Ma parole, ne connaîtra jamais la mort.»

XIV. — DIVINITÉ DE JÉSUS

Saint Jean VIII, 52-59

«Maintenant, dirent les Juifs, nous voilà bien convaincus que le démon Te possède. Abraham est mort, les Prophètes sont morts, et Tu dis: “Quiconque gardera Ma parole, ne connaîtra jamais la mort.” Es-Tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort? que les Prophètes, qui sont morts? Qui donc prétends-Tu être?

— Si Je Me glorifie Moi-même, reprit Jésus, Ma gloire n’est rien. Mais c’est Mon Père qui Me glorifie, Mon Père que vous appelez votre Dieu, et que vous ne connaissez pas. Moi, Je Le connais. Si Je disais que Je ne Le connais pas, Je serais comme vous, menteur. Mais Je Le connais, et Je garde Sa parole. Abraham, que vous appelez votre père, a tressailli du désir de voir Mon jour. Il l’a vu, et son coeur s’est dilaté de joie.

— Tu n’as pas encore cinquante ans, et Tu as vu Abraham? repartirent les Juifs.

— En vérité, en vérité, Je vous le déclare, dit Jésus, avant qu’Abraham fût créé,54 Moi, Je suis!»

Là-dessus ils ramassèrent des pierres pour Le lapider,55 mais Jésus Se déroba et sortit du Temple.

50 . Aveuglés par la passion, ils oublient la servitude d’Égypte, la captivité de Babylone. Ils oublient qu’à l’heure même ils subissent le joug abhorré des Romains.

51 . «La même soumission qui nous met au-dessous de Dieu, nous met en même temps au-dessus de tout.» (Bossuet)

52 . Jamais un homme n’a osé porter un pareil défi. Et les innombrables ennemis de Jésus, si acharnés et si clairvoyants, n’ont même pas songé à le relever.

53 . Ils ne sont pas capables de trouver en Lui la moindre apparence de péché, et ils n’hésitent pas à déclarer qu’Il est possédé du démon!

54 . «Notre-Seigneur ne dit pas: “Avant qu’Abraham fût, Moi, Je suis,” mais: “Avant qu’Abraham fut créé.” Reconnaissez le Créateur et distinguez la créature.» (Saint Augustin)

55 . Le sol des parvis du Temple était jonché de pierres, à raison des immenses travaux que l’on y poursuivait.