pour bien connaître notre religion

Recherche
Generic filters

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez,
vous pouvez envoyer un courriel:
apotres@magnificat.ca

Magnificat!

Pour la Conservation du Dépôt de la Foi!
Pour que le Règne de Dieu arrive!

Une histoire pour chaque jour...

Sainte-Famille-2010

Jugement d'un homme intelligent sur le Darwinisme.

Le Dr Sébastien Brunner, auteur autrichien bien connu et célèbre prédicateur, résuma son opinion sur le Darwinisme qui prétend que l’homme descend du singe, dans les deux mots que voici: «Je ne puis croire que l’homme soit descendu du singe, mais il semble très vrai, que beaucoup d’hommes se transforment en singes.»

Pas du singe, mais du pourceau.

Dans une auberge un apprenti tailleur cherchait à se faire remarquer en défendant le Darwinisme et en prétendant que l’homme descend du singe. Un maître-tailleur, à la foi pratique et plein de bon sens, se trouvait de la partie. Ce brave homme connaissait la vie débauchée de l’apprenti et le regardant fixement il lui dit: «Quand on voit la vie que mènent certaines gens on pourrait être tenté de croire qu’ils descendent des animaux. Cela posé, je ne me déciderais pas pour le singe, mais pour le pourceau, parce qu’ils vivent comme ces maîtres de bourbier. Voilà aussi pourquoi ils voudraient bien tirer leur origine des animaux.» Un rire général suivit cette leçon et notre champion darwiniste s’enfuit tout confus.

Un homme qui vit comme un animal, ne trouve aucune difficulté à admettre qu’il tire son origine de quelque monstre antédiluvien.

Autres histoires...

Sainte-Famille-2010

Jugement d'un homme intelligent sur le Darwinisme.

Le Dr Sébastien Brunner, auteur autrichien bien connu et célèbre prédicateur, résuma son opinion sur le Darwinisme qui prétend que l’homme descend du singe, dans les deux mots que voici: «Je ne puis croire que l’homme soit descendu du singe, mais il semble très vrai, que beaucoup d’hommes se transforment en singes.»

Pas du singe, mais du pourceau.

Dans une auberge un apprenti tailleur cherchait à se faire remarquer en défendant le Darwinisme et en prétendant que l’homme descend du singe. Un maître-tailleur, à la foi pratique et plein de bon sens, se trouvait de la partie. Ce brave homme connaissait la vie débauchée de l’apprenti et le regardant fixement il lui dit: «Quand on voit la vie que mènent certaines gens on pourrait être tenté de croire qu’ils descendent des animaux. Cela posé, je ne me déciderais pas pour le singe, mais pour le pourceau, parce qu’ils vivent comme ces maîtres de bourbier. Voilà aussi pourquoi ils voudraient bien tirer leur origine des animaux.» Un rire général suivit cette leçon et notre champion darwiniste s’enfuit tout confus.

Un homme qui vit comme un animal, ne trouve aucune difficulté à admettre qu’il tire son origine de quelque monstre antédiluvien.

Autres histoires...