Liturgie pour les Dimanches et Fêtes principales

Au nom de Jésus, saint Pierre guérit un infirme.
Dimanche après la Fête du Père Éternel – Le Saint Nom de Jésus

Réflexion sur la Liturgie du jour – tiré de L’Année Liturgique, par Dom Prosper Guéranger

Introït

Au Nom de Jésus, que tout genou fléchisse, au ciel, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue confesse que le Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire de Dieu le Père. Psaume. Seigneur, notre Seigneur, que Votre nom est admirable par toute la terre! Gloire au Père…

Collecte

Ô Dieu! qui avez établi Votre Fils unique Sauveur du genre humain, et avez ordonné qu’on L’appelât Jésus; daignez nous accorder, à nous qui vénérons Son saint Nom sur la terre, de jouir de Sa vue dans les cieux. Par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur.

Épître

Lecture des Actes des Apôtres, Chap. IV.

En ce jour-là, Pierre, rempli du Saint-Esprit, dit: Princes du peuple et anciens, écoutez: puisque aujourd’hui nous sommes appelés en jugement pour un bienfait à l’égard d’un homme infirme, qui a été guéri par nous, sachez, vous tous, et tout le peuple d’Israël, que c’est au Nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ, le Nazaréen, crucifié par vous, et ressuscité par Dieu d’entre les morts, que cet homme est devant vous en santé. Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, laquelle est devenue la principale pierre de l’angle, et il n’y a pas de salut dans un autre que Lui. Car il n’a point été donné aux hommes, sous le ciel, un autre Nom dans lequel nous puissions être sauvés.

Réflexion sur l’Épître

Nous le savons, ô Jésus! nul autre Nom que le Vôtre ne pouvait nous donner le salut; ce Nom, en effet, veut dire Sauveur. Soyez béni d’avoir bien voulu le prendre; soyez béni de nous avoir sauvés! Cette alliance ineffable que Vous nous annoncez aujourd’hui, dans les Noces mystérieuses, est tout entière exprimée dans Votre doux et admirable Nom. Vous êtes du ciel, et Vous prenez un nom de la terre, un nom qu’une bouche mortelle peut prononcer; Vous unissez donc pour jamais la divine et l’humaine nature. Oh! rendez-nous dignes d’une si sublime alliance, et ne permettez pas qu’il nous arrive jamais de la rompre. La sainte Église célèbre ensuite, par ses chants, la louange de ce divin Nom que bénissent toutes les nations; car il est le Nom du Rédempteur de toute chair.

Graduel

Sauvez-nous, Seigneur, notre Dieu, et rassemblez-nous tous du milieu des nations, afin que nous confessions Votre saint Nom et que nous célébrions Votre gloire. Seigneur, notre Père, notre Rédempteur, Votre Nom est à jamais. Alléluia, alléluia. Que ma bouche fasse entendre la louange du Seigneur; que toute chair bénisse Son saint Nom. Alléluia.

Évangile

La suite du saint Évangile selon Saint Luc, Chap. II.

En ce temps-là, le huitième jour étant venu, auquel l’Enfant devait être circoncis, on Lui donna le Nom de Jésus, qui était le Nom que l’Ange Lui avait donné, avant qu’Il fût conçu dans le sein de Sa mère.

Réflexion sur l’Évangile

C’est au moment de la première effusion de Votre sang, par la Circoncision, ô Jésus! que Vous avez reçu vVotre Nom, et il en devait être ainsi, puisque ce nom veut dire Sauveur, et que nous ne pouvions être sauvés que par Votre sang. Cette alliance fortunée que Vous venez contracter avec nous doit donc Vous coûter un jour la vie; l’anneau nuptial que Vous mettrez à notre doigt mortel sera donc trempé dans Votre sang? Notre vie immortelle sera le prix de Votre cruelle mort. Votre Nom sacré nous dit toutes ces choses, ô Jésus! ô Sauveur! Vous êtes la Vigne, Vous nous conviez à boire Votre Vin généreux; mais la céleste grappe sera durement foulée dans le pressoir de la justice de Votre Père céleste, et nous ne pourrons nous enivrer de ses sucs divins qu’après qu’elle aura été violemment détachée du cep, et broyée. Que Votre Nom sacré, ô Emmanuel! nous rappelle toujours ce sublime Mystère, et que ce souvenir nous garde du péché, et nous rende toujours fidèles.

Offertoire

Je Vous louerai de tout mon cœur, Seigneur mon Dieu; je glorifierai Votre nom à jamais; car Vous êtes, Seigneur, rempli de suavité et de douceur, et Vos miséricordes sont grandes pour tous ceux qui Vous invoquent. Alléluia.

Secrète

Dieu très clément, que Votre bénédiction, qui donne la vie à toute créature, sanctifie, nous Vous en prions, ce sacrifice qui est le nôtre, et que nous Vous offrons à la gloire du Nom de Votre Fils notre Seigneur Jésus-Christ, afin qu’il puisse honorer Votre majesté et Lui plaire, et profiter à notre salut. Par Jésus-Christ notre Seigneur.

Les fidèles ayant reçu le céleste aliment qui contient le Corps et le Sang du Sauveur Jésus, l’Église, dans sa reconnaissance, convie toutes les nations à chanter et à glorifier le Nom de Celui qui les a faites, et qui les a rachetées.

Communion

Toutes les nations que Vous avez faites, viendront et adoreront en Votre présence, Seigneur! Elles glorifieront Votre Nom; car Vous êtes grand, Vous opérez les prodiges, Vous êtes le seul Dieu. Alléluia.

Il ne reste plus maintenant à la sainte Église qu’un vœu à former, c’est que les noms de tous ses enfants soient un jour écrits à la suite du glorieux Nom de Jésus, sur le livre de l’éternelle prédestination, qui est le contrat de l’alliance que ce divin Sauveur vient sceller avec nous. Ce bonheur nous est assuré, si nous savons toujours goûter ce Nom de salut, et rendre notre vie conforme aux devoirs qu’il impose.

Postcommunion

Dieu tout-puissant et éternel, qui nous avez créés et rachetés, regardez avec bonté nos hommages, et daignez recevoir, d’un visage serein et bienveillant, le sacrifice de l’hostie salutaire que nous avons offerte à Votre majesté, en l’honneur du Nom de Votre Fils notre Seigneur Jésus-Christ, afin que Votre grâce étant répandue en nous, nous puissions nous réjouir de voir nos noms écrits dans les cieux au-dessous du glorieux Nom de Jésus, titre de l’éternelle prédestination. Par le même Jésus-Christ notre Seigneur.